AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Valery - elle est d'ailleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
caught in the crossfire
messages : 32
MessageSujet: Valery - elle est d'ailleurs   Dim 14 Jan - 17:12

Valery Isaline Lachlan
les mots bleus, ceux que l'on dit avec les yeux
nom(s) et prénom(s) › Autrefois ce nom imposait le respect pour certains pour d’autres il représentait la générosité. Ce nom aujourd’hui « éteint » reste une fierté pour elle. C’est une Lachlan. Lachlan est un beau nom de famille mais il faut ajouter le reste et pour leur unique enfant, ses parents ont décidé de la prénommée Valery Isaline. Le second est un prénom qui se transmet à chaque femme du côté paternel, une tradition tandis que le premier est simplement un coup de cœur. date et lieu de naissance › Valery est née et a grandi à St Augustine en Floride bien qu’elle ait fait de nombreux voyages en Angleterre. Sa terre natale a entendu ses premiers cris le 31 août de l’année 1714. âge › Si nous effectuons un calcul rapide, nous pouvons aisément dire qu’elle a 23 ans. occupation › Avant, dans son autre vie, elle n’aurait rien eu à faire parce que ce n’est pas l’affaire des femmes que de travailler et puis, une Noble n’a pas besoin de travailler –même si ce ne sont que des foutaises-. Aujourd’hui, elle travaille au Serpent Sombre où elle est une employée polyvalente. Elle est capable d’être femme de chambre tout comme serveuse par exemple. Le travail ne lui fait pas peur. statut matrimonial › Fiancée … Enfin, elle l’était avant mais elle suppose que son fiancé la croit morte alors elle imagine que maintenant elle est célibataire. De toute façon, elle n’a jamais aimé son fiancé … En revanche son cœur bat pour un homme. orientation sexuelle › Elle n’a jamais vraiment réfléchi à cela. C’est tout naturel pour elle d’être plutôt attiré par les hommes. Elle est hétérosexuelle. En revanche, elle ne condamne pas les personnes qui aiment d’autres personnes du même sexe, elle a l’esprit ouvert. groupe › Walk The Plank. crédits › Renegade.
Gentille ; Sympathique ; Têtue ; Jalouse ; Possessive ; Déterminée ; Travailleuse ; Fort caractère ; Sensible ; Moderne ; Ouverte d’esprit ; Combattive ; Naïve (un peu) ; Rêveuse ; Protectrice ; Franche ; etc.

(01.) Valery chante. Elle chante quand tout va bien, quand tout va mal. Elle chante quand les larmes menacent ses yeux, quand le sourire illumine son visage. Elle chante par passion, par envie. Elle chante pour illuminer les soirées, les mâtinées, les après-midi et pour les cœurs. Elle aime chanter. Tous s’accordent à dire que c’est une excellente chanteuse, une des meilleures peut-être et certains ajoutent que sa voix est aussi fascinante que celles des sirènes mais elle n’y croit pas vraiment à ça. (02.) L’Art et la Littérature dans son ensemble font partie des passions de la jeune femme rousse. Elle n’est pourtant pas douée ni en dessin, ni en peinture. En revanche, la lecture est particulièrement importante pour elle parce qu’elle sait que tous les Hommes ne savent pas lire alors elle se sent un peu privilégiée. Elle joue également du clavecin depuis sa tendre enfance, elle a pu partager des très beaux moments de complicité avec sa maman qui lui a tout appris de cet instrument. (03.) La rousse ne sait absolument pas nager. Il faut dire qu’elle n’a jamais appris et elle rêve de savoir nager parce que c’est important, on ne sait jamais ce qui peut arriver n’est-ce pas ? Si jamais elle tombe dans l’eau et que ses pieds n’atteignent pas le sol, elle risque fort de paniquer et de se noyer … Ce n’est pas réellement dans son projet, elle a envie de vivre plus longtemps. (04.) Depuis qu’elle est toute petite, la douce Valery n’arrive pas vraiment à tenir ses cheveux correctement. Ils sont tellement épais et bouclés qu’il est difficile pour elle d’en faire quelque chose. Les domestiques avaient la patience mais elle … pas vraiment. Elle abandonnait et elle abandonne toujours. A l’heure d’aujourd’hui ses cheveux sont le plus souvent détachés, voire tout le temps et la plupart du temps, ils sont un peu emmêlés. Merci grand-mère Isaline ! (05.) Si, en général elle n’est pas difficile, Valery ne peut pas avaler les tomates. D’aussi loin que remonte sa mémoire cela a toujours été ainsi et elle ignore pourquoi. Quand elle sait qu’il y en a, elle trie et laisse sur le côté, ce n’est pas très poli mais c’est ça ou vomir … Etant donné qu’elle a le palais sensible, elle ne supporte pas quand la nourriture est brûlée et il est très difficile pour elle de finir son assiette. (06.) Malgré toutes ces années passées loin de la Noblesse, elle a gardé une certaine prestance, une présence, une élégance qui n’appartient qu’aux gens de la Haute Société. Son dos est toujours droit même si elle se baisse souvent. Quand elle est assise elle semble coincée, droite comme un I mais ce n’est pas réellement le cas. Elle est très bien comme elle est. (07.) Elle a la sale manie d’entortiller une mèche de ses cheveux autour d’un de ses doigts quand elle réfléchit ou quand elle n’est « pas vraiment là », quand elle rêvasse. Quand elle remarque ce fait là, elle s’en veut puisque ses cheveux sont assez sauvages comme ça, sans en rajouter. Elle a également l’habitude de froncer le nez lorsque quelque chose la dérange comme une odeur, une situation par exemple. (08.) Valery aime particulièrement la nuit et surtout le clair de lune. Elle aime se promener à ce moment-là, elle trouve cela splendide et romantique. A l’époque, elle ne pouvait pas sortir du jardin de la maison familiale mais cela lui convenait aussi parce que l’endroit était magnifique. Aujourd’hui, elle se balade sur la plage où la lune se reflète sur l’eau. C’est un moment de solitude qu’elle apprécie, cela lui permet de se recentrer, de se détendre. Elle aime la pluie également et l’odeur qu’elle laisse derrière elle sur certaines choses. (09.) Lorsque le jour pointe le bout de son nez et qu’il réveille Valery, elle a besoin de cinq minutes avant de se lever. Cinq minutes pour s’étirer, pour se réveiller tranquillement, pour se souvenir de la veille. Si elle n’a pas ces cinq minutes elle risque fort d’être dans le brouillard pendant un petit moment et ce n’est jamais bon quand c’est le cas. (10.) Elle aime aider les autres. Valery profite de ce privilège qu’elle a de savoir lire, écrire et compter pour l’apprendre à d’autres personnes qui n’ont pas cette chance. Elle le fait gratuitement et ne force personne à venir ou à revenir. Si des personnes ont envie d’apprendre alors elle les accueille avec plaisir et un grand sourire aux lèvres.
que pensez-vous de la nouvelle république pirate ? ›
En tant que fille de Gouverneur, je devrais avoir un avis arrêté sur cette République. Je devrais vous dire qu’elle n’aurait jamais dû naître, qu’elle est d’une dangerosité innommable, d’une cruauté incroyable … Pourtant depuis que je vis à Blackraider Bay mon avis est bien moins catégorique. Certes c’est dangereux et souvent j’entends des coups de feu mais  il y a également de belles rencontres que l’on peut faire. En fait, la République est comme les autres … avec moins de règles et le fait qu’elle soit pirate. Au final, je vous dirais que ce ne sait pas trop ce que je dois penser de tout cela, mon esprit tente d’analyser tout cela au fur et à mesure.

quelle est votre expérience sur un navire ? › Depuis que je suis petite j’ai fait de nombreux aller-retour entre l’Angleterre et le Nouveau-Monde, la Floride où mon père était Gouverneur. D’aussi loin que remonte ma mémoire, j’ai toujours aimé la mer, l’océan même si je ne sais point comment nager. Mes parents m’ont souvent dit que lors de mon tout premier voyage j’avais eu le mal de mer mais que le capitaine m’avait beaucoup aidé, m’avait donné un conseil pour ne plus l’avoir … pour tout vous dire, je ne me souviens plus de ce que c’est. J’ai toujours été conduite sur un bateau, je n’ai jamais fait partie de l’équipage mais j’ai appris leur vocabulaire, leur lexique. J’ai appris à ne pas avoir peur de la houle qui fait que le bateau roule, à ne pas avoir peur de la tempête. Cependant, lors de mon dernier voyage en Angleterre, j’ai vu l’équipage mourir sous mes yeux et j’ai bien cru mourir aussi, des pirates nous ont attaqués et j’ai longtemps été terrifié par ces pirates du Maraudeur qui m’avaient privé de ma liberté jusqu’à ce que j’apprenne à les connaître.
votre pseudo & prénom › c. votre âge › 26 ans. célébrité de l'avatar › Eleanor Tomlinson. votre région › Ain, France. comment avez-vous découvert le forum ? › en voguant sur le mer des partenariats. votre avis sur le forum ? › Splendide autant dans le design que dans le contexte. un dernier mot › Yohohoho et une bouteille de rhum   .
(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
caught in the crossfire
messages : 32
MessageSujet: Re: Valery - elle est d'ailleurs   Dim 14 Jan - 17:14

This is the story of a girl
who travelled the world
Un bébé pleure dans la nuit chaude de Floride. Ces pleurs emplissent l’immense demeure du Gouverneur et de sa femme qui viennent d’avoir un enfant. Enfin. Ils attendaient ce moment depuis tellement longtemps. Madame Lachlan serre contre elle son enfant avant de la confier à ses domestiques qui enlèvent le sang et le liquide du bébé, d’autres aident Madame Lachlan à faire une toilette afin d’être présentable pour son mari qui attend à côté. Elle entend ses pas rapide, il est nerveux. Elle sourit. C’est rare de l’entendre marcher ainsi mais elle peut le comprendre. L’enfant revient dans les bras de sa mère et Monsieur Lachlan entre dans la chambre. Il entre tellement vite qu’il se prend les pieds dans le tapis mais parvient à ne pas tomber sur le sol. Les domestiques laissent les parents seuls. Monsieur Lachlan s’assoit sur le lit, il regarde sa femme avec tendresse et lui demande : « Comment allez-vous Darling ? » « Je vais très bien, je suis un peu fatiguée mais je vais bien. Notre bébé aussi. Elle est magnifique vous ne trouvez pas ? » L’homme dépose son regard sur l’enfant qui dort déjà à poing fermé, emmitouflé dans une couverture bien chaude, il ne voit que son visage poupin et un peu jaune. Sa femme lui tend l’enfant qu’il prend dans ses mains tremblantes : « Que tu es belle Valery Isaline Lachlan ! » Il est très ému tout comme sa femme qui laisse couler quelques larmes de bonheur. Elle avait tellement rêvé d’être mère et aujourd’hui, elle a ce bonheur. Elle remercie Dieu de tout son cœur avant de s’endormir paisiblement tandis que le père donne l’enfant à la nourrice. Il sort discrètement de la chambre et va dormir dans une autre afin de laisser sa femme dormir et se reposer.

Etre parent n’est pas choses aisé surtout lorsqu’on est Gouverneur de Floride et que l’on veut tout de même passer du temps en compagnie de son enfant que l’on chérit plus que tout au monde. Il y a des jours où il doit partir toute une journée ou plus pour voir sa province et prendre les décisions qui viennent par la suite. L’enfant ne comprend pas toujours pourquoi son père est souvent absent alors elle reste avec sa mère ou bien les domestiques qui, pour elle, sont des membres de sa famille. Ses cheveux roux sont indomptables tout comme elle, elle a son petit caractère déjà mais quand elle est avec sa mère et qu’elle joue du clavecin ou qu’elle chante, c’est une autre Valery. L’enfant est douée et ne semble même pas s’en rendre compte. Valery met de la joie dans la grande maison avec cette facilité qu’on les enfants et cette imagination débordante qui fait sourire comme elle fait mourir d’inquiétude ses parents lorsqu’elle se met au service des bêtises.

Valery, un jour, à grandement insisté afin de pouvoir accompagner son père et sa mère sur le terrain. Pour la première fois, elle a vu la misère dans laquelle certains enfants vivent et elle a dit à ses parents : « Pourquoi est-ce que tout le monde ne vit pas comme nous ? » Ils n’ont trouvé de réponse très approprié, son père a simplement dit : « Parfois, les êtres humains font des choix et ce ne sont pas les meilleurs. » « Mais Père, nous pouvons les aider n’est-ce pas ? » « Que veux-tu dire ? » « On pourrait leur donner à manger, à boire ou bien même des vêtements vous ne pensez pas ? » Les deux adultes se regardent puis sa mère répond : « Tu as raison mon enfant, nous reviendrons et nous ferons en sorte qu’ils mangent à leur faim. » Cela a semblé satisfaire Valery qui a ensuite contemplé l’extérieur puisque c’est la première fois qu’elle sort de cette grande maison. Le week-end suivant, comme promis, le Gouverneur, sa femme et Valery ainsi que les domestiques de la grande maison sont arrivés par surprise dans un des quartiers les plus pauvres pour offrir un peu de chaleur. Valery joue avec les enfants, elle n’a pas peur de se salir, elle prend la main des plus âgées et les aide à marcher dans les rues boueuses de ce quartier que l’on dit mal famé. Valery ne voit pas de voleur, pas de meurtriers. Elle voit des hommes, des femmes, des enfants qui mangent, qui boivent, qui jouent comme ils doivent le faire. Elle est heureuse parce qu’elle se sent utile, parce qu’elle voit que ça fait du bien aux autres même si certains restent assez réticent et parfois agressif face à ses parents. Depuis ce jour-là, Valery n’a jamais cessé cette action.

********************************************

« Valery, ta mère et moi nous avons quelque chose à t’annoncer. » « Je vais être grande sœur ? » « Non mon enfant, c’est quelque chose de très important également. » Valery gonfle les joues, elle rêve d’être grande sœur un jour mais il semble que cela ne soit pas possible. « Tu sais qu’il va y avoir des invités de prestige qui arrivent après-demain n’est-ce pas ? » « Oui Père, Lord Wire arrive avec sa femme et son fils n’est-ce pas ? » « C’est exact. Il faut que tu saches que tu es fiancé au fils de Lord Wire depuis ta naissance. » L’enfant qui a neuf ans reste de marbre comme si l’information n’a pas réussi à entrer dans son crâne. Elle penche la tête et sa mère lui demande si elle va bien. Valery lève les yeux vers ses parents avant de les baisser sur le sol : « Je suis fiancée … » « Oui » « Avec un garçon que je ne connais pas et que je vais voir pour la première fois après demain … » « Oui » Elle se lève et fait les cents pas dans la salle et hoche négativement de la tête : « Je ne veux pas ! » « Ma chérie … » « Je ne veux pas parce que je vais devoir vous quitter ! » Les parents se regardent et Mme Lachlan se lève pour prendre dans ses bras sa fille et la rassurer avec ses mots de mère. Bien qu’elle ne soit pas convaincue, l’enfant se calme.

Le jour fatidique arrive et, avec la boule au ventre, elle rencontre pour la première fois son fiancé. Bien qu’il soit plutôt mignon, elle ne ressent rien pour ce garçon trop propre sur lui et dont les yeux semblent vide de toute véritable vie. Il est un peu plus vieux qu’elle. Elle lui fait visiter sa demeure, les jardins mais n’arrive pas vraiment à l’intéresser à ce qu’il voit. Elle tente quelques conversations qui échouent. Elle reste donc silencieuse, totalement perdue avant de retourner voir ses parents et ceux de son fiancé. Durant le mois où la famille Wire est resté, Valery a compris que l’enfant est un timide et qu’il a surtout la pression de ses parents d’être le parfait petit Lord pour plus tard. Elle sait qu’il aime l’armée, la mer et elle le pousse à réaliser ses rêves. Les siens et ceux de ses parents ne sont pas si différents après tout. Il peut devenir Lord quand il sera vieux après avoir fait une belle carrière dans l’armée mais il ne lui a jamais rien répondu à ce sujet. Est-ce qu’il ne savait pas quoi répondre à l’époque ? Ou bien est-ce qu’il l’ignorait délibérément, elle n’en savait rien et n’a jamais réellement chercher à le savoir. Il n’empêche qu’elle est soulagé de les voir partir mais triste de savoir qu’ils maintiennent les fiançailles.

L’enfant devient une adolescente. Une belle adolescente qui visite l’Angleterre et son fiancé avec sa mère tandis que son père reste en Floride la plupart du temps. Elle repousse constamment le mariage, elle trouve toujours des nouvelles excuses qui pourtant fonctionnent sans qu’elle ne comprenne vraiment comment. A chaque fois sur le bateau de retour sa mère lui fait la morale mais Valery sait que, quelque part, sa mère est contente de la voir rester un peu plus avec eux. Elle n’en dit rien mais elle le sait. L’adolescente fait semblant d’être innocente, de ne pas comprendre ou bien même d’acquiescer pour faire bonne mesure mais dans son esprit, c’est un bal permanent à chaque fois qu’elle réussit à repousser l’échéance.  

********************************************

Valery effectue son premier voyage seul. Le « Rose » est le bateau sur lequel elle a embarqué pour l’Angleterre et son équipage est vraiment adorable avec elle. Elle s’attache particulièrement à un jeune matelot d’à peine dix-sept ans. Le garçon déborde d’énergie, il est heureux de faire ce métier et elle rit de ses pitreries et elle imagine avec lui les différents voyages qu’il pourrait faire. Valery ne peut pas s’empêcher de penser que si chaque voyage qu’elle effectue en Angleterre est avec le « Rose » et ce garçon, alors elle va vouloir y aller plus souvent. Il devient très rapidement un petit frère de substitution pour elle. Le voyage se passe très bien et elle a l’impression qu’il est passé beaucoup trop vite lorsqu’elle aperçoit les côtes anglaises. Elle sait qu’elle va devoir agir comme une vraie dame de la société pratiquement non-stop mais elle déjà en tête de repousser encore le mariage. Elle quitte le navire avec regret et déjà impatiente de le reprendre pour le voyage retour.

La « bataille » est plus complexe qu’elle ne l’aurait cru car Lady Wire est une femme fine et manipulatrice. Elle est loin d’être idiote et a parfaitement compris que Valery repousse sciemment le mariage avec son fils. Lady Wire est presque arrivé à ses fins lorsque son propre fils intervient et elle cède à son argument. Valery est aussi surprise que Lord Wire et lorsque Alphonse Wire, son fiancé, raccompagne Valery au navire quelques jours plus tard elle lui dit : « Merci Lord Wire. » « Vous n’êtes pas prête, je ne le suis pas non plus mais je ne sais si nous pourrons encore repousser l’échéance. » Elle reste silencieuse un instant, le regard sur l’océan et les cheveux au vent puis elle répond : « Moi non plus … Je suis désolée. » Elle pose son regard sur son fiancé, lui sourit doucement. Elle sait qu’il n’est pas dupe et elle sait qu’il a deviné qu’elle n’avait pas envie de se marier avec lui mais par délicatesse, il ne dit rien. Une qualité appréciable chez lui. Elle serre sa main avant de s’éloigner lentement. Alphonse rattrape Valery et pose un baiser sur sa main gantée avant de dire : « Si c’est vous Miss Lachlan, j’accepte le mariage sans condition. » Surprise, elle se fige complètement. Elle ne sait quoi dire face à cela ni quoi en déduire. Elle le regarde s’éloigner et Sylvester, son petit frère de substitution arrive et l’aide à monter sur le « Rose ». Valery regarde les côtes anglaises s’éloigner, les yeux dans le vague et il vient s’asseoir sur le rebord du navire. Ils restent silencieux un moment puis Sylvester lui change les idées. Il ne pose aucune question, il sait qu’elle ne veut pas en parler et elle lui en est reconnaissante. Vraiment.

Quelques jours après l’embarquement sur le « Rose » et alors que cette journée semble calme sa vie se trouve bousculer. L’homme qui se trouve dans la vigie hurle un : « DRAPEAU NOIR A L’EST, A 10 HEURES ! ». C’est le silence pendant un instant, tout le monde se fige, même Valery avant que tout le monde s’agite sous l’ordre du capitaine du navire. Plus personne ne plaisante, ils sont tous concentrés et tous prêt. Valery se plaque contre un mur afin de ne gêner personne sachant parfaitement qu’elle n’a aucune compétence pour les aider et qu’au contraire, elle va plutôt les ralentir dans leur tentative de fuite. Sylvester l’entraîne à l’intérieur du navire et la cache dans la réserve. Il sourit et dit : « Ne vous inquiétez pas Miss, vos chevaliers sont là pour vous protéger. » « Soyez prudent je vous en supplie. » Il sourit encore et s’en va rapidement, il ferme la porte derrière lui et Valery se fait aussi petite que possible dans cette obscurité. Soudain, elle entend le sifflement puis le plongeon ou bien le bois qui se brise sous les effets des boulets de canon. Elle tremble de peur, terrifiée et elle prie pour qu’ils s’en sortent tout de même. Elle ne sait pas ce qu’il se passe exactement, elle entend des bruits de pas précipités, des cris. Elle a l’impression qu’un navire rentre dans le « Rose » puis d’autres cris se font entendre, des coups de feu, des cris de douleur et puis plus rien … Rien qu’un silence de mort. Elle frissonne mais ne fait pas un geste. Elle a les larmes aux yeux. Elle entend des pas puis la porte qui s’ouvre avec fracas et de grands éclats de rire francs. Elle ne connaît pas les voix qu’elle entend et se mord les lèvres. Les hommes se font plus nombreux et après avoir enlevé une bonne partie de la réserve, ils trouvent Valery. Ses yeux sont grands écarquillés par la terreur et l’un d’entre eux attrape son bras et la tire à lui avec brutalité afin qu’elle se lève. Elle n’a pas le choix mais elle tente de se libérer. Elle est menacée et elle est conduite sur le pont où elle voit l’équipage du « Rose » allongé sur le sol, une mare de sang entourant tous les corps. Tous ne sont pas là et elle comprend alors que certains sont passés par-dessus bord. Elle voit Sylvester et tente de le rejoindre mais elle est tenue fermement. Elle détourne le regard lorsque des hommes tirent sur les pans de sa robe. Elle se dit que sa vie va s’arrêter là elle aussi. Elle est terrifiée, elle tremble de tous ses membres mais son regard se fait déterminer et elle se redresse. Elle veut mourir dignement comme l’ont fait les membres du « Rose ».

Soudain, une voix se fait entendre par-dessus le brouhaha. Une voix qui impose le respect et l’obéissance. Elle lève la tête pour voir un homme dont le bruit des bottes résonne sur le bois du pont. Il n’y a pas que sa voix qui impose le respect. Tout son être l’impose et elle sait instantanément qu’il est le capitaine de ces pirates qui viennent de tuer tout à équipage sans sourciller. Elle relève le menton pour lui montrer un visage fier mais ses yeux humides et ses jambes flageolantes trahissent la terreur qu’elle ressent. Elle va mourir, c’est une certitude pour elle. L’homme lui demande son nom et elle obéit parce qu’elle n’a pas d’autres choix c’est alors que son destin bascule … Elle ne va pas mourir tout de suite, elle va être prisonnière contre une rançon. Apparemment, il connaît le nom de son père … Elle est poussée vers le ponton qui relie le « Rose » au Maraudeur afin qu’elle le traverse mais elle demande quelques instants qui lui sont bizarrement accordé. Sait-il qu’elle n’a pas l’intention de s’évader ? Elle l’ignore. Elle se dirige vers Sylvester et ferme les yeux du jeune homme. Elle laisse passer quelques larmes et attrape le bijou qu’il portait toujours sur lui, un cadeau de la personne qui était cher à son cœur. Elle hésite avant de finalement le lui laisser sachant combien il aimait ce bijou. Elle le remercie une dernière fois et s’éloigne pour rejoindre le bateau pirate. Le capitaine l’entraîne à l’intérieur de ce dernier dans ce qui ressemble à un bureau et c’est à ce moment-là seulement que ses jambes se dérobent et qu’elle s’effondre.

L’intriguant capitaine lui offre un lit de fortune dans son bureau mais elle ne se plaint pas. Elle ne dit pas un mot à part un merci chuchoté par politesse. Elle ne sait pas pourquoi il fait cela alors que dès qu’il aura la rançon, elle sera tuée … Ou peut-être même avant qui sait ? Pendant quelques jours, elle reste prostrée encore sous le choc avant que Dorian Drake, le capitaine ne parvienne à la secouer –métaphoriquement parlant-. Elle ne comprend pas pourquoi il fait cela et elle ne comprend pas non plus son comportement. Elle est un peu dépassée en plus, Dorian se trouve être attentionné puis froid comme de la glace de façon très alternative. Quand elle refuse de manger, il est celui qui force Valery à manger mais dès qu’elle pose une question un peu trop intrusive, il se referme comme une coquille. C’est intriguant elle doit bien l’avouer mais ça ne l’empêche pas de lui tenir tête ou de le remettre à sa place de temps en temps. S’il croit qu’elle est une petite bourgeoise sans caractère, il se met le doigt dans l’œil.

Pendant plusieurs semaines elle reste dans ce bureau qui lui sert de refuge. Elle observe le capitaine travailler parfois et parfois, elle laisse son esprit vagabondé. Elle se l’avoue à elle-même mais pas à Dorian, elle s’ennuie fermement parce qu’elle ne peut pas aider les hommes et les femmes qu’elle aide en Floride. Elle ne peut pas s’exercer au clavecin et elle ne chante pas. Elle a quelques livres qui viennent du Rose mais qu’elle a déjà lu plusieurs fois … Un jour, elle regarde par la fenêtre l’océan et pousse un profond soupir. Elle ouvre la fenêtre et sent les embruns. Elle se sent revigorer, rafraîchit et elle sursaute en entendant la voix de Dorian qui lui propose de sortir sur le pont pour se dégourdir les jambes. Elle hésite un moment avant d’accepter. Il est présent à ses côtés et cette présence rassure Valery. Cependant les pirates n’ont pas le même comportement, ils ne veulent plus tirer les pans de sa robe et bien qu’ils ne connaissent pas les us et coutumes, certains saluent la jeune rouquine tandis que d’autres s’en fichent et continuer de bosser. Elle a l’impression de voir les marins du Rose quand ils travaillent et elle ne peut s’empêcher de penser à Sylvester, son pauvre frère et son cœur se serre. Elle ne pourra jamais le revoir et rire avec lui. Il ne vivra jamais de grandes aventures et ne fera jamais de grands voyages. Elle baisse le regard qui se remplit de tristesse avant de finalement faire demi-tour assez rapidement pour se réfugier sur ce lit auquel elle s’est habituée au final.

Les jours suivants elle continue de sortir et ose explorer le Maraudeur qu’elle trouve très beau malgré tout … Et malgré la poussière qui s’accumule dans certains endroits. Valery parle avec certains pirates et elle commence à voir qu’ils sont plus que des êtres sans cœur … Qu’ils ne le sont pas réellement en fait plutôt. Elle entrevoit des blessures encore béantes pour certains même si elle ne connait pas leur histoire. Elle entrevoit les hommes qu’ils sont derrière cette carapace de monstres sanguinaires et pilleurs. Elle voit aussi l’homme qu’est Dorian à travers ce qu’en disent les autres pirates et en l’observant donner des ordres. Elle voit, aperçoit l’homme qui pourtant ce cache derrière un épais manteau de mystère, de froideur. Ce qu’elle voit d’elle lui plaît beaucoup bien qu’elle ne sache pas encore ce qu’elle ressent pour cet homme. Petit à petit, après plusieurs mois, elle apprivoise les pirates, certains tout du moins. Elle finit même par faire le ménage parce qu’elle n’y tient plus. Elle dit avec un simple sourire à ceux qui tentent de l’en empêcher : « J’en ai envie et puis, c’est mieux pour tout le monde si l’endroit est propre vous ne trouvez pas ? » Elle part ensuite sans attendre la réponse et travaille en chantonnant tranquillement. C’est bien la première fois qu’elle « chantonne » depuis qu’elle est sur ce navire, enfin, d’après ce qu’elle sait. Cela lui redonne l’envie de chanter et puisqu’ils sont sympathiques avec elle depuis quelques temps, elle décide de faire en sorte que la soirée se passe bien. Elle garde tout de même en tête qu’elle est prisonnière et qu’ils peuvent la tuer à n’importe quel moment. Le soir, elle s’installe sur le pont et commence à chanter, elle ne sait pas si cela va les intéresser ni même si quelqu’un va l’écouter mais elle chante de tout son cœur, de toute son âme. Elle retrouve son sourire rayonnant, chanter lui a terriblement manqué. Les applaudissements à la fin de la chanson surprennent Valery qui rougit alors. Elle remercie les pirates et elle est submergée par les paroles de ces derniers si bien qu’elle n’arrive pas à voir si Dorian est présent.

Plus tard, Valery a appris que le navire sur lequel est ses parents, le Sybille s’est perdue en mer lors de la dernière tempête. Cette annonce fait s’évanouir Valery sur place et lorsqu’elle s’éveille, son regard se pose dans celui de Dorian. Pas un mot n’est émis ni de l’un ni de l’autre mais Valery se permet de le prendre dans ses bras pour laisser couler sa peine. Elle n’en veut à personne si ce n’est à elle-même mais ses sanglots sont beaucoup trop violents pour que l’on comprenne quoi que ce soit à ses borborygmes. Elle pleure jusqu’à ne plus avoir de larmes. Lorsqu’elle se calme finalement, elle se recule et dit à Dorian : « Maintenant que mes parents ont disparu en mer, vous allez me tuer n’est-ce pas ? » Mais cela n’a pas été le cas. Il lui a même remonté le moral et plus tard, ils ont amarrés sur Blackraider Bay, l’île des pirates, l’île de la République pirate plutôt. Cet endroit n’est pas comme elle s’y attendait et quand elle pose le pied sur la terre après plusieurs mois d’errance c’est tout de même un certain soulagement. De courte durée lorsqu’elle voit une rixe. Elle regarde Dorian qui l’emmène avec lui et c’est grâce à lui qu’elle a cette place au Sombre Serpent aujourd’hui. Elle s’est habituée à cette vie dangereuse. Enfin, elle s’est habituée mais pas à tout quand même et le fait que Dorian ne soit pas toujours présent, qu’il est souvent en mer lui fait faire beaucoup de soucis alors dès qu’elle sait que le Maraudeur a accosté, elle garde l’œil ouvert et l’oreille aux aguets.

Elle espère avoir des nouvelles de ses parents. Elle espère qu’ils soient en vie quelque part même si c’est très peu probable. Elle garde l’espoir que Dorian la regarde autrement que comme une ancienne prisonnière qu’il a emmené ici. Elle garde l’espoir de faire un peu la différence pour certains, de les aider à son petit niveau. Elle espère pouvoir continuer cette vie même si elle est difficile et dangereuse.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
never shall we die
messages : 126
MessageSujet: Re: Valery - elle est d'ailleurs   Dim 14 Jan - 17:34

oooooh une valery
j'en connais un qui va être heureux
#jeshippe
bienvenue HHG et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
caught in the crossfire
messages : 32
MessageSujet: Re: Valery - elle est d'ailleurs   Dim 14 Jan - 17:45

#jeshippetoo
Merci beaucoup pour ton accueil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
take what is ours
messages : 127
MessageSujet: Re: Valery - elle est d'ailleurs   Dim 14 Jan - 17:47

une valeryyyyyyy omg trop cool. j'ai déjà trop hâte de vous stalker héhé.
bienvenue dans le coin en tout cas, & bon courage pour la rédaction de ta fiche. I love you

_________________


There is no peace here, war is never cheap dear. Love will never meet here, it just gets sold for parts. You cannot fight it, all the world denies it. Open up your eyelids, let your demons run. ▲▼
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
caught in the crossfire
messages : 32
MessageSujet: Re: Valery - elle est d'ailleurs   Dim 14 Jan - 17:50

Merci beaucoup Alastar
On laisse Valery dans un coin
Non mais ce prédéf est beaucoup trop bien pour passer à côté
Par contre, le seul qui a le droit de me stalker c'est Dodo
(... me regardez pas comme ça ... vous pouvez aussi xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
take what is ours
messages : 145
MessageSujet: Re: Valery - elle est d'ailleurs   Dim 14 Jan - 18:10



ok calme-toi dodo
en cette journée où je ne vais vraiment pas bien, tu l'illumine, t'as pas idée
bienvenue officiellement parmi nous I love you et merci de tenter ma valery

_________________

    there are monsters outside and they're waitin. there are vultures in line salivating and though it is dark in the dead of night, i never go down without a fight. the shadows are falling they're falling around me. i'm not afraid. // ▲▲▲
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
take what is ours
messages : 145
MessageSujet: Re: Valery - elle est d'ailleurs   Dim 28 Jan - 19:36

ton délai est terminé. je te déplace dans les fiches en danger et tu as 48 heures pour te manifester si jamais tu as besoin d'un autre délai. I love you

_________________

    there are monsters outside and they're waitin. there are vultures in line salivating and though it is dark in the dead of night, i never go down without a fight. the shadows are falling they're falling around me. i'm not afraid. // ▲▲▲
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
caught in the crossfire
messages : 32
MessageSujet: Re: Valery - elle est d'ailleurs   Lun 29 Jan - 6:03

Je suis là, je suis là OMG j'me frappe toute seule !
Je finis cette fiche le plus rapidement possible
Désolée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
take what is ours
messages : 145
MessageSujet: Re: Valery - elle est d'ailleurs   Mer 31 Jan - 14:25

c'est parfait pour moi, je te valide I love you
le passage dans l'histoire avec valery qui pleure dans ses bras, j'ai juste la tête de dodo en tête et comment il doit être figé et pas savoir quoi faire hâte de pouvoir rp

tu es des nôtres !
toutes nos félicitations
Tu es enfin validé(e), bravo ! On espère que tu t'amuseras bien dans le coin et que tu auras beaucoup de plaisir à jouer parmi nous. I love you

Maintenant que le passage de la présentation est terminé, tu vas pouvoir intégrer ton personnage au jeu. Pour ce faire, n'hésite pas à visiter attentivement tous les liens donnés ci-dessous. Et n'oublie pas que si tu as besoin de quoi que ce soit, Dorian est là pour t'aider !

_________________

    there are monsters outside and they're waitin. there are vultures in line salivating and though it is dark in the dead of night, i never go down without a fight. the shadows are falling they're falling around me. i'm not afraid. // ▲▲▲
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Valery - elle est d'ailleurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Valery - elle est d'ailleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOSTIS HUMANI GENERIS :: A PIRATE'S LIFE :: LAY ABOARD LADS :: Fiches validées-
Sauter vers: